• Pathologies-Traitements

    LES CAUSES ET LES TRAITEMENTS DES PATHOLOGIES DU PIED

    Les pathologies en regard avec le pied sont nombreuses et diverses. Parmi les pathologies les plus courantes, on trouve la fasciite plantaire, l’épine calcanéenne, les métatarsalgies, le syndrome de Morton, les tendinopathies… mais également des douleurs liées aux déformations de l’avant-pied (Hallux Valgus, orteils en griffe) ou à la forme du pied (plat ou creux), et à l’usure anormale des chaussures.

    VOUS TROUVEREZ CI-DESSOUS PLUS INFORMATIONS SUR LES DIFFÉRENTES PATHOLOGIES DU PIED :

    Les Pathologies de l'avant-pied

    Les métatarsalgies

    Inflammation des articulations de l’avant-pied. Pathologie directement liée à la morphologie et à la faculté d’adaptation au sol de la palette métatarsienne. Les causes les plus fréquentes sont la surcharge pondérale, les talons hauts, les chaussures étroites et l’atrophie du capiton plantaire. Les symptômes sont des douleurs à type de brûlures sous l’avant-pied. Le traitement du podologue vise à modifier la répartition des appuis au niveau de l’avant-pied.

    Le syndrome de Morton

    Affection se manifestant par la compression du nerf de l’avant-pied digital plantaire commun. Les symptômes sont des douleurs à type de décharge électrique localisée généralement entre le troisième et le quatrième espace métatarsien. La douleur disparaît lorsque le patient se déchausse. Le traitement du podologue vise à décomprimer les espaces inter-métatarsiens.

    Hallux Valgus

    Déviation vers l’extérieur du premier rayon entraînant une déformation de l’avant-pied. Pathologie souvent héréditaire avec une tendance de la déviation à s’aggraver au fil du temps. La déformation modifie tout l’avant-pied, génère des rétractions avec les orteils adjacents, provoque des douleurs de l’avant-pied et cause des difficultés pour se chausser. Le traitement du podologue vise à répartir les pressions quand il y a des hyper-appuis. En cas d’Hallux Valgus débutant, le podologue peut prodiguer l’usage d’une contention nocturne afin de prévenir les rétractions ostéo-tendineuses.

    Le syndrome du deuxième rayon

    Affection caractérisée par l’hyper appui du deuxième orteil (surcharge mécanique du deuxième rayon par anomalie anatomique de longueur), souvent consécutif à la déviation du gros orteil en Hallux Valgus par insuffisance du premier rayon qui n’appuie pas suffisamment au sol. Il s’ensuit une déformation du deuxième orteil en griffe jusqu’à finir par se positionner au-dessus du gros orteil. Il en résulte des cors dorsaux, des durillons plantaires, et des difficultés pour se chausser. Le traitement du podologue vise à ré-harmoniser les pressions au niveau de l’avant-pied en déchargeant la zone des hyper- appuis et en redonnant un appui au premier rayon.

    Les sésamoïdopathies

    Pathologie des sésamoïdes qui sont les deux petits os situés sous la première tête métatarsienne.
    La douleur se situe sous le gros orteil sous la tête métatarsienne. Le traitement du podologue vise à décharger la zone douloureuse sous la première tête métatarsienne et à reporter les charges sous les autres têtes métatarsiennes.

    Hallux Rigidus

    Arthrose primaire du premier rayon sans déviation, contrairement à l’Hallux Valgus. Blocage de la première articulation métatarso-phalangienne qui va générer des difficultés lors du déroulé du pas. Pour éviter les douleurs, le patient va positionner son pied vers l’extérieur et réduire sa longueur d’enjambée. Le traitement du podologue vise à faciliter le déroulé du pas en limitant le jeu articulaire de la première articulation métatarso-phalangienne.

    Les Pathologies de l'arrière-pied

    Fasciite ou Aponévrosite plantaire

    Inflammation du fascia (ou aponévrose plantaire) qui se caractérise par une douleur au niveau de la voûte plantaire et qui augmente avec la marche en fin de journée. Le fascia est une enveloppe de tissu fibreux qui recouvre les muscles et qui tend l’arche interne du pied. Ce fascia, qui participe à la transmission de l’énergie de l’arrière-pied vers l’avant-pied, est sollicité à chaque pas. Les causes les plus fréquentes sont les pieds plats et les personnes en surcharge pondérale. Le traitement du podologue vise à soutenir l’arche interne afin de diminuer la mise en tension de l’aponévrose.

    Myoaponévrosite d’insertion ou épine calcanéenne

    Inflammation de l’aponévrose plantaire résultant de la calcification tendineuse au niveau de l’enthèse du talon. Compte tenu de la faible élasticité de l’aponévrose plantaire (soit 2% pour une élongation possible des tendons de 10%), des étirements répétés vont finir par créer des micro déchirures et engendrer des douleurs, diffuses ou localisées au niveau du talon, mais aussi une ossification pointue spécifique du calcanéum. Comme cette pathologie est souvent en lien avec un tendon d’Achille rétracté, le traitement du podologue vise à détendre le système suro-achilléen trop sollicité.

    Tendinite du tendon d’Achille

    Pathologie courante chez les sportifs qui se manifeste par l’inflammation du tendon du Triceps Sural (muscle du mollet) au niveau de son insertion sur le calcanéum. Le traitement du podologue vise à surélever l’arrière-pied, à absorber l’onde de choc en amortissant les pressions au sol, et à conseiller en parallèle des séances d’étirements du système suro-achilléen-plantaire.

    Talonnade

    Contusion des parties molles sous tout l’appui du talon avec douleurs diffuses. Le traitement du podologue vise à corriger le trouble statique et à absorber l’onde de choc en amortissant les pressions au sol.

    Pathlogies du genou

    Gonarthrose

    Usure prématurée du cartilage de l’articulation du genou qui entraîne des difficultés lors de la marche. Une raideur finit par s’installer. Le traitement du podologue vise à décomprimer l’articulation en limitant le frottement au niveau du compartiment comprimé, et à conseiller la pratique sportive (vélo d’appartement, marche, natation…) afin de renforcer la musculature et préserver une bonne mobilité articulaire. La mobilité, c’est la vie !

    Syndrome rotulien

    Conséquence des contraintes subies par la rotule. La douleur est ressentie de façon diffuse sur la partie antérieure du genou, à la montée ou à la descente des escaliers, et augmente avec l’activité. Concerne plus généralement les personnes qui restent les genoux fléchis ou qui font des mouvements répétés de flexion-extension. Le traitement du podologue vise à corriger le trouble statique

    Tendinopathie de la patte d’oie

    Inflammation des tendons des muscles formant la patte d’oie (sartorius, gracile, semi-tendineux).
    La douleur est localisée en dessous de l’articulation du genou, sur la face interne du tibia. Le traitement du podologue vise à limiter l’étirement tendino-musculaire en corrigeant le trouble statique au niveau de l’arrière-pied afin d’avoir une action sur le genou.

    Tendinite du Fascia Lata ou syndrome de l’essui-glace

    Douleur située sur la face externe du genou qui apparaît lors de l’activité sportive. Les personnes atteintes de cette affection sont les personnes présentant un genu varum avec un varus du pied, ou une rotation interne de jambe (marche avec les pieds vers l’intérieur), ou bien un déroulé du pas mixte avec attaque talonnière vers l’extérieur et bascule du médio-pied vers l’intérieur. Le traitement du podologue vise à corriger le trouble statique au niveau de l’arrière-pied afin d’avoir une action sur le genou.

    Les centres CAP-Podothérapie assurent le traitement de toutes ces pathologies.

     

    CAP-Podothérapie à Genève ce sont deux centres dédiés exclusivement au traitement des problèmes orthopédiques du pied. Vous y découvrirez un vaste choix de semelles orthopédiques élaborées sur mesure.

    Si vous souhaitez bénéficier de nos conseils, nous vous invitons à nous contacter par téléphone ou par email. Nous serons heureux de vous recevoir afin de répondre à toutes vos questions et vous proposer un examen de la posture ou une analyse de la marche.

    Nos partenaires